Un message du coeur

l n’y a pas de juste ou faux dans cette expérience qu’est la vie. Il n’y a pas de but à atteindre, ni de choses à accomplir.


Être dans l’instant, c’est ça la vie. Simplement être ici et maintenant, là où tout est infiniment possible et accessible. Le présent, quel cadeau ! Il est la clé de notre souffrance. Il est la clé de simplement vivre en conscience. Je suis là dans cet univers, je me sens à la fois infiniment petite et infiniment grande. Le ressenti de ma présence est impossible à décrire avec des mots. Je suis. Et c’est amplement suffisant, tout le reste est illusion et croyances qui d’habitude m’enfermaient mais là, je ne peux qu’honorer cette présence qui me transperce et se reflète partout autour de moi. Je ne lutte plus, tout est calme. Je comprends que je ne suis pas mes pensées, ni ces croyances auxquelles je m’étais tant identifiée. Je suis et c’est amplement suffisant à m’émerveiller à la magie de la vie. J’éprouve une gratitude rarement vécue qui me transporte. Quoi qu’il arrive, je ne mourrai jamais, car l’amour ne meurt jamais. Je ne suis jamais séparée de la Source car je suis la Source tout comme toi, tout comme cette fleur, cet arbre, cet oiseau, cet espace. N’aie plus peur de mourir car seul ce qui est irréel mourra, la division, la jalousie, le pouvoir, la quête… Il n’y a rien à chercher, juste à révéler en Soi. Et surtout, surtout ne te juge pas dans l’inconscience que nous sommes et avons été toutes car il y a que l’instant présent, le passé est un souvenir et le futur est un mirage dont nous avons aucun pouvoir dessus et qui ne peuvent amener la libération. Le présent est ici et maintenant et chacun y a accès n’importe où et n’importe quand depuis l’espace de son cœur. Il n’y a pas de pratique à devoir faire. Reconnais-toi, vibre, ressens, laisse-toi aller à ce vide, cet inconnu. Quel soulagement, quelle justesse, mes larmes coulent en écrivant ces lignes car il y a juste à ressentir dans tout son corps la paix et lui laisser la place. Cette place qui était occupée par la peur de mourir de mon personnage, peur de ne plus exister, peur de ne pas être reconnue comme je le souhaitais, peur d’être rejetée, peur de souffrir… Cette peur qui ne m’a jamais permise


de simplement être. Et là, d’un instant à l’autre, tout est calme et complètement juste, mes pensées semblent être au service de mon plus grand bien l’espace d’un instant éternel. Je ne souhaite plus devenir, je suis… Je suis en connexion avec mon essence qui est le reflet du Tout, dont vous tous. Merci à la vie qui sait exactement tout ce dont nous avons besoin, si seulement on lui ouvrait les bras telle qu’elle souhaite être vécue.


Je te conseille du plus profond de mon cœur de ne plus chercher les réponses dans ton passé, ni dans ton futur car ils ne sont ni plus ni moins que l’image de ton moment présent.


Commence à envisager l’idée que tu sois la clé de ta souffrance, ici et maintenant.

Avec tout mon Amour,

Daphnée